21 - Côte d'Or : réunion de la 4ème circonscription le 09 octobre 2011

4° Circo de Côte d’Or – Réunion du 9/10 à Grignon

Ce dimanche 9/10 avait lieu une réunion en mairie de Grignon (canton de Venarey-lès-Laumes) organisée par l’UMP 21 sur le thème de « l’engagement public, un engagement responsable » autour de trois jeunes maires compagnons de notre mouvement : Jérémy BRIGAND, maire de Massingy, Pascal LHUILLIER, maire d’Athies et Laurent STREIBIG, maire d’Echannay.
Etaient présents de nombreux élus ou anciens élus, notamment Alain HOUPERT, sénateur de la Côte d’Or et Vice-Président Délégué du Conseil Général.

Les témoignages des maires ont fait ressortir que le moteur de l’engagement local résidait dans une grande générosité. Cette générosité est même double. D’abord, générosité de temps personnel, car l’engagement local demande du beaucoup de bénévolat. Ensuite, une générosité réelle et non pas une générosité d’affichage en matière de finances locales : « le souci de la bonne gestion implique parfois de savoir dire non à certains projets utopiques » (Pascal LHUILLIER). « Il faut être porteur de sens pour sa commune, justifier des décisions parfois impopulaires, être présent et veiller à tout » (Laurent STREIBIG). Il est vrai que ces exigences font que « l’engagement local concerne des gens qui ont une véritable disponibilité locale : fonctionnaires, retraités ou agriculteurs car demande beaucoup de temps et d’investissement personnel » (Jérémie BRIGAND).

Un certain nombre d’idées et de sujets variés ont été abordés et il a été lancé l’idée de les capitaliser, de façon permanente, afin d’entretenir une mémoire permanente et un vivier d’exemples de cas concrets à reconduire ou à produire face à certaines autres propositions (notamment de gauche).
Gardons la dynamique des cantonales pour travailler et développer des réalisations pratiques, réalistes et réalisables qui donnent envie et font la différence :

- Discussion sur les primaires : Henri POULET, maire de Aubigny-les-Sombernon, a rappelé que la préfecture avait fourni des listes sans en faire la demande au maires.

- Carburant : Alain HOUPERT réaffirme que nous devons moduler la TIPP selon que l’on vit dans les villes ou dans les campagnes, car dans les campagnes on ne peut pas vivre sans voiture.

- Comment garder et attirer des artisans ? en organisant des mini-salons réguliers dans quelques communes (Henri POULET met a disposition sa salle municipale pour que les artisans présentent leur travail)

- Maisons de santé : faites pour les professionnels de santé qui doivent pourtant supporter un surcoût : forces/faiblesses ? avantages/inconvénients ? Concernant le projet porté par la Com de Com de Venarey, Bernard
HANSON, maire de Grignon, a rappelé qu’il fallait associer les professionnels à l’élaboration du projet. Gilles SEYTRE, maire de Saint-Marc-sur-Seine, a souligné le fait que la communication entre les professionnels et entre les élus était la clé du succès.

- Educations, orientations et entreprises : il y a un malaise dans l’éducation, mais ce malaise est différent selon qu’on parle de l’enseignement général ou professionnel.